Carbon zéro: quel coût pour les entreprises?

Published on:
by Syrine Zghal
carbon-texture-gcdf08d1bf 1920

Selon l’Agence de Protection de l’Environnement aux Etats-Unis, les émissions de carbone sont responsables à hauteur de 81% de la totalité des émissions de gaz à effet de serre. C’est pour cette raison que la neutralité carbone est un des objectifs les plus prônés du moment. Que ce soit par les entreprises ou par les gouvernements, tous souhaitent franchir le pas de la neutralité carbone. 

Le réchauffement climatique menace et doit être limité au plus vite. Il doit en effet être maintenu sous 1,5°C ou 2 °C et pour ceci il est nécessaire de suivre la neutralité carbone et de l’implémenter d’ici 2050. De plus, les consommateurs deviennent de plus en plus sélectifs envers les initiatives ESG introduites par les entreprises, qui, elles, sont conscientes que la transition devient obligatoire pour assurer un futur meilleur.

Ce sera aussi un des sujets “phares” de la conférence COP27 en Egypte en Novembre prochain, évènement que nous couvrirons sur notre plateforme KnowESG étape par étape sur notre page d’accueil. Nous vous laissons entre-temps, le lien vers notre nouvel article intitulé “COP27 - hope for a better world”, un contenu introducteur de la COP27 et qui laisse entrevoir notamment une lueur d’espoir relatif à la lutte contre le changement climatique.

Qu’est-ce que la neutralité carbone?

Le carbone est naturellement présent dans l’atmosphère, mais à cause des activités polluantes des dernières décennies, nous nous retrouvons à une échelle mondiale en excès d’émissions de carbone. 

La neutralité carbone est définie par le parlement européen par la situation d’égalité entre la quantité d’émissions de carbone et la quantité éliminée grâce à des puits de carbone. Ces puits peuvent être naturels comme les forêts ou les océans qui selon des statistiques publiées par le parlement européen contribuent à éliminer entre 9.5 et 11 Gt de CO2 chaque année. D’autres puits artificiels appelés technologiques peuvent par exemple être d’anciens puits de pétrole où l’on tente de capturer un maximum de CO2 et d’une manière plus rapide. Toujours selon le parlement européen, jusqu’à ce jour même, aucun puits technologique n’est assez avancé pour pouvoir contenir les quantités de CO2 nécessaires pour pouvoir combattre le réchauffement climatique et réaliser cette neutralité, d’où l’importance de miser sur l’autre partie de la balance étant la réduction d’émissions. 

Le secrétaire général des Nations Unies António Guterres a établi en 2020 les objectifs à atteindre pour pouvoir parler de neutralité carbone:

  • Mettre en place une coalition pour l’importance de la neutralité carbone d’ici 2050.

  • Aligner la finance mondiale sur l'Accord de Paris et les Objectifs de développement durable (ODD).

  • Poursuivre les progrès décisifs pour combattre et résister au changement climatique.

La neutralité carbone sous un nouveau jour: le net zéro

Avant d’introduire la notion de net-zéro, il est nécessaire de définir les trois dimensions liées à l'émissions de carbone qui doivent être considérées par toute entreprise:

  • Le scope 1 concerne les émissions directes liées à l’entreprise émanant de ses propriétés ainsi que de ses activités.

  • Le scope 2 regroupe les émissions engendrées par la consommation d’énergie des entreprises comme l’électricité nécessaire à son fonctionnement et à ses activités.

  • Le scope 3 concerne plutôt les émissions indirectes telles la gestion des déchets ou encore le transport de la marchandise, importantes à prendre en considération pour pouvoir se proclamer soutenable ou eco-friendly,

Le scope 3 est l’élément nouveau qui a permis de passer de neutralité carbone au net-zéro. Les émissions indirectes du scope 3 sont difficiles à quantifier et à mesurer mais représentent selon le site Economist Impact jusqu’à 90% de l’empreinte carbone des entreprises. Le net-zéro est donc bien plus compliqué. Pourtant certaines entreprises ont accepté le challenge comme la Deutsche Bank qui a récemment annoncé ses objectifs d’alignement au net-zero atteignables d’ici 2030 et 2050. Vous pouvez consulter notre article sur le sujet pour plus d’informations sur leur stratégie. Plus d’un gouvernement dans le monde entier ont aussi pour objectif le net-zéro d’ici 2050 comme le Royaume-Uni.

La transition au net-zéro: quel coût pour les entreprises?

Selon un rapport publié par McKinsey, les investissements nécessaires à la transition au net-zero devraient atteindre $9.2 trillions en actifs physiques “à faibles émissions” d’ici 2050, équivalant à la moitié des profits des corporations dans le monde entier en 2020.

En ce qui concerne la stratégie de gestion des émissions de type scope 3, il s’agit de reprendre le contrôle sur toute la chaîne de valeurs de l’entreprise. Cela ne peut qu’aider l’entreprise à améliorer ses stratégies de logistique, à opter pour de meilleurs partenaires avec qui ils partagent désormais les mêmes valeurs. 

Un autre point à mentionner reste la transformation à priori nécessaire du business model des entreprises. Que la nature de l’activité soit de nature polluante ou indirectement polluante, la réduction d’émissions nécessite sûrement la revisite du business model. La possibilité de passage d’une économie linéaire à une économie circulaire est aussi optimale dans ce contexte. Selon l’organisation Circle Economy le passage pourrait réduire les émissions de gaz à effet de serre de 39%.

Malgré cela, le chemin reste long et semé d’embûches pour enfin pouvoir réaliser cette transition coûteuse mais nécessaire pour un avenir plus soutenable. Traduit directement du site Economist Impact, au Royaume-Uni, “seulement 30 % des entreprises britanniques ont une stratégie net zéro et près de la moitié (42 %) se sentent dépassées par les étapes nécessaires pour atteindre cet objectif.” A une échelle plus globale, le même article mentionne notamment qu’un tiers des plus grandes entreprises cotées en bourse ont mis en place une stratégie net-zéro mais 65% d’entre elles ne respectent pas les exigences minimales des protocoles de déclaration déjà existants.

Suivez les Company ESG Profile (en anglais) pour vous tenir au courant des notations et évaluations ESG.

Share:
esg
esg
esg
esg