Quel futur pour l’économie circulaire dans le monde?

Published on: 24 August 2022
by Syrine Zghal
aleza-van-der-werff-ely01igh3jk-unsplash

L’ESG: un concept à définir avant d’introduire l'économie circulaire

“E”, “S” et “G” sont trois lettres dont tout le monde parle, c’est l’acronyme du moment. Ces trois lettres renvoient à environnemental, social et gouvernance. Ces concepts sont évoqués ensemble parce qu’ils s’emboitent l’un dans l’autre et la nécessité de les utiliser ensemble est à rappeler, surtout pour les organisations. L’environnement de l’entreprise englobe les éléments internes et externes qui influencent directement ou indirectement cette dernière. Il renvoie aussi aux obligations de cette dernière de réduire son impact sur l’environnement ainsi que ses émissions de gaz à effet de serre. Les entreprises se bousculent maintenant pour implémenter une stratégie ESG efficace pour agir contre le climat d’un côté et avoir une activité plus soutenable de l’autre.

La gouvernance renvoie aux normes et lois qui servent à garantir l’organisation de la société et par la même occasion de toute entreprise. L’inclusion, l’égalité et l’indépendance du conseil d’administration font notamment partie des principes de gouvernance. La gouvernance influence ainsi l’environnement, dont nous parlons quelques lignes au-dessus. Enfin, la partie sociale, souvent négligée par les entreprises, est primordiale; les employés étant une ressource inestimable pour tout business, il représentent le social par excellence. Leurs droits sont à garantir, et leur épanouissement à travers une culture entrepreneuriale bien étudiée est à prévoir. Une chaîne de distribution soutenable est aussi supposée garantir une performance financière optimale de l’entreprise. 

L’économie circulaire: la boucle permet-elle aux entreprises d'implémenter une stratégie ESG?

Dans le cadre d’une stratégie organisationnelle durable et la poursuite d’activités de production et de distribution plus soutenables, nous allons notamment introduire le concept d’économie circulaire. Le caractère circulaire renvoie à une boucle fermée qui permet de créer de la valeur positive pour les entreprises. Auparavant, le traitement des déchets et la diminution du gaspillage ont peu fait partie du vocabulaire des entreprises, d’où l’opposition des termes d’économie linéaire et circulaire. Désormais, les économies circulaires sont nécessaire pour une entreprise souhaitant implémenter les normes ESG. Peu important le nombre de dimensions ou de composants de l’économie circulaire, qui peuvent s’avérer différents, le plus important reste le concept de boucle dont le but est l’optimisation des ressources, notamment énergétiques, afin de prolonger la durée de vie des produits et de faire en sorte que le maximum de déchets qui en résulte soit réutilisé à des fins de conceptions de nouveaux biens. Une économie circulaire ou ce qui pourrait notamment s’apparenter à une écologie circulaire repose sur 7 piliers: 

L’approvisionnement durable: La gestion de ressources et l’approvisionnement en ressources soutenables et parfois même renouvelables qui ne sont pas nocives pour l’environnement.

L’écoconception: L’écoconception prend en compte toute la durée de vie du produit, de sa conception jusqu’à sa fin de vie.

L’écologie industrielle: Il s’agit de l’optimisation de l’utilisation des ressources comme l’eau ou les matières premières, des processus de fabrication et des modes de disposition des déchets de l’industrie. Une gestion des déchets veut dire moins d’émissions et une possibilité de réutiliser des matériaux recyclés dans la fabrication de nouveaux produits.

L’économie de la fonctionnalité: Au lieu de vendre au consommateur un produit ou service dont l’utilité est ponctuelle, il est plus soutenable et inscrit dans le cadre de la transition écologique de vendre au consommateur des solutions plus durables comme un usage au lieu d’un produit.

Une consommation plus responsable: Les consommateurs sont désormais à la recherche de produits plus durables et plus écologiques. Ils valorisent davantage l’entreprise qui leur offre cette possibilité.

Un allongement de la durée du produit: Les produits sont plus enclins à la réparation et à la réutilisation pour éviter le gaspillage et la disposition du produit avant sa fin de vie. 

Un produit plus écologique et donc plus durable: Une meilleure conception offre un produit plus durable, basé sur la réutilisation de matériaux recyclés.

L’économie circulaire est un concept encore plus complexe qu’il ne paraît. Il intrigue les experts de par le monde et est un concept clé pour réaliser la transition écologique et pour pouvoir réduire l’impact sur le climat dont la gravité est aujourd’hui démesurable. Il est aussi à noter que l’adoption de l’économie circulaire est encourageante pour les entreprises, qui, contrairement aux idées reçues, peuvent réduire leurs coûts. D’après le Forum Economique Mondial, les gains engendrés par la réduction de l’usage de matières premières s’élèveraient à mille milliards de dollars par an d'ici 2025.

Comment améliorer l'économie circulaire ?

Selon Degroof Petercam, moins de 10% de l’économie mondiale et circulaire. Cela en dit long sur le nombre infini de tentatives d’éducation à l’économie circulaire par opposition à la mise en pratique. C’est aussi pour cela qu’il est nécessaire que tous les acteurs de l’économie prennent part au processus de transition. En tant que consommateur, il est nécessaire d’être conscient de la nécessite du rôle de chaque individu dans l’amélioration de l’économie circulaire. Le consommateur est tout aussi responsable que l’organisation productrice. Le consommateur peut faire en sorte de conserver les biens qu’il achète le plus longtemps possible et penser à la réparation en cas de problème au lieu du recours à la déchetterie. Le compostage permet aussi de rendre certains éléments naturels à la terre et ainsi d’aider au processus naturel de recyclage. L’usage collectif, si possible est aussi un moyen de réduire la consommation d’énergie et de diminuer la quantité de matériaux dont il faut disposer en fin de vie. Finalement, les phénomènes ravageurs actuels dûs au changement climatique ont poussé plusieurs entreprises, gouvernements et pays à passer à l’énergie renouvelable. La transition énergétique est en pleine croissance ce qui représente une opportunité d’alimenter l’économie circulaire et optimiser l’alimentation énergétique actuelle.

Les économies circulaires : un futur certain mais sans doute des limites

Pour répondre à la question posée ci-dessus, si l'économie circulaire permet d'aider à l'implémentation d'une stratégie ESG sur le plan économique et peut-être même sur le plan de la gouvernance, elle ne permet pas vraiment d'inclure le volet social. Cela peut être considéré comme une limite du modèle de l'économie circulaire puisque l'intégration des éléments E, S et G est désormais nécessaire à toute stratégie optimale.

Enfin, l’économie circulaire reste sans doute caractérisée par d'autres limites, dont:

  • L’économie circulaire n’est pas assez efficace en termes d’optimisation de ressourcés et de réduction d’émissions de dioxyde de carbone au vu du degré de gravité et d’avancement du changement climatique.

  • Le recyclage des déchets qui résultent des produits en fin de vie demandent une consommation d'énergie, qui à son tour, est nocive pour l'environnement.

  • Confusion entre économie circulaire et le terme plus simple de recyclage. L'économie circulaire englobe bien plus que le fait de recycler quelques matériaux puisqu'elle englobe fabrication, réparation et garantie de longévité des produits.

  • Finalement, des piliers sur lesquels est fondée l'économie circulaire ont eux même des limites. Par exemple, la plupart des matériaux ne sont pas recyclables indéfiniment, ce qui pose problème en termes de pérennité du concept.

Share:
esg
esg
esg
esg