Comment agir face au dérèglement climatique?

Published on: 08 September 2022
by Syrine Zghal
pexels-keenan-constance-2865901

Vous arrivez à peine à vous en sortir avec vos problèmes et vous découvrez qu’il y en a un littéralement bien plus grand que nature? et oui! les conséquences du réchauffement climatique nous guettent impatiemment et menacent notre routine, notre futur et celui de nos enfants. Et si vous vous la coulez douce jusque là, et bien il n’est plus possible de faire la sourde oreille, il faut assimiler et agir. Voici donc la journée typique d’une personne normale vivant les changements climatiques de nos jours. Le travail est un mal nécessaire qui, tout comme le réchauffement de la planète, ne disparaît pas. Après avoir passé une journée à travailler parfois sous des chaleurs atroces que l’on a connues cet été, il ne reste plus qu’à rentrer chez soi et retrouver sa télé. Au programme, un documentaire sur le changement climatique, un forum sur le développement et l’environnement, et les infos qui montrent des noyades et des inondations au Pakistan. Quel bonheur de savoir que sa santé mentale ne sera pas impactée par tout celà! 

Comment se sentir face au réchauffement planétaire?

La nécessité d’en parler n’est pas assez promue. Les réseaux sociaux explosent de textes d’images et de vidéos de catastrophes naturelles, de décisions politiques liées à l’environnement et de ces trois lettres qui font la une des articles “ESG”. C’est bel et bien stressant et il arrive que parfois, on ne trouve personne à qui en parler. Les statuts blâmant le climat denial ou le déni face au climat se succèdent par milliers par des auteurs, cachés derrière des écrans d’ordinateurs -qui eux-mêmes sont consommateurs d’énergie et affectent le climat-. On parle alors d’une consommation d’énergie contre une phrase qui n’est dirigée en réalité à personne, à laquelle d’autres internautes répondent en blâmant quelqu’un d’autre pour la situation dans laquelle on se retrouve. Très ironique! Dans la vie réelle, il se trouve que même les plus grands défenseurs de cette cause en parlent moins et encore moins d'autres personnes partagent ce qu’elles ressentent. En cette période, il est nécessaire de pouvoir échanger ce que l’on ressent et pour la première fois, le reste du monde vivra la même situation. 

Voici donc la journée typique d’une personne normale vivant le réchauffement climatique de nos jours. Le travail est un mal nécessaire qui, tout comme le réchauffement de la planète, ne disparaît pas et est tout aussi redouté. Après avoir passé une journée à travailler parfois sous des chaleurs atroces que l’on a connues cet été, il ne reste plus qu’à rentrer chez soi et retrouver sa télé. Au programme, un documentaire sur le changement climatique, un forum sur le développement et l’environnement, et les infos qui montrent des noyades et des inondations au Pakistan. Quel bonheur de savoir que sa santé mentale ne sera pas impactée par tout celà! 

Le changement climatique existe, malheureusement et il n’est pas prêt de s’atténuer. En réalité, la majorité des gens ne bénéficient pas des connaissances nécessaires sur ce sujet, ni des solutions qui existent pour le changement climatique.

Un manque d’informations à noter

Les conséquences, par contre, sont évidentes; l’extinction de toute vie sur terre. Certaines personnes préfèrent vivre sans connaître plus de choses sur le sujet. D’autres se retrouvent ignorantes non pas par choix mais par obligation. Un exemple serait les organisations internationales qui redoublent d’efforts pour que la température de la terre n’excède pas 1.5°C en communiquant ce message mais comment se rendre compte de l’urgence s’il n’est pas possible de comprendre ce que c’est. En réalité, si quelqu’un qualifiait 1.5°C de “pas grand chose”, il n’est pas possible de blâmer cette personne pour quoi que ce soit. Tant que cette vision “relative” des choses existe, la communication de l’exact même message passera différemment aux gens. 

En effet, ce qui est évident pour certains n’est pas évident pour d’autres ce qui fait que la gravité de la situation n’est sûrement pas comprise par tous. La sensibilisation se ferait peut-être d’une meilleure façon si l’usage de termes scientifiques complexes -qui peuvent souvent être remplacés par un mot bien plus simple- était moins fréquent. Sur notre plateforme KnowESG, nous essayons de rendre les informations simples et compréhensibles parce que le réchauffement climatique et les questions environnementales sont les problèmes de tous et devraient donc être accessibles à tous. C’est aussi pour cette raison que nous avons commencé à rédiger des articles en français et visons à faire de même pour d’autres langues.

Comment agir face aux changements climatiques ?

Maintenant, il est temps d’agir en commençant par ces petites habitudes que l’on aime tant: réfléchir aux questions les plus philosophiques qui soient en laissant couler l’eau de la douche, penser au tri sans pour autant le faire, laisse la lumière allumée et se dire qu’on reviendra dans “à peine deux minutes”. Il n’est donc pas aussi compliqué d’agir contre le réchauffement climatique. Le tout réside dans une seule et unique question; à quel point cela vous soucie t-il? SI certains pensent que c’est une conspiration, d’autres semblent déterminés par le fait que la fin du monde soit proche. Un écart immense qui laisse à penser que la première possibilité comme la seconde sont plausibles.

Désormais, il nous est possible de dire que la balle est dans notre camp et que nous sommes les maîtres de notre futur. Nous sommes responsables de notre consommation, de notre usage et de quelles entreprises choisir de faire confiance. En effet, elles-mêmes ont à disposition des moyens pour les aider dans leur lutte pour le climat.. Un rating ESG est disponible sur KnowESG de ces entreprises pour ainsi aider à ce genre de décisions.

Est-il possible d'arrêter le réchauffement climatique ?

Dans la mesure des informations qui circulent et de la situation actuelle, il semble possible d’arrêter l’impact du réchauffement climatique s’il est possible de maintenir la température de la terre entre 1.5°C et 2°C - température qui sera atteinte d’ici 2045 environ -. La marge de manœuvre peut alors être encore porteuse d’espoir pour l’humanité, contrairement à l’opinion commune. Cela n’empêche que l’urgence d’agir est réelle et nécessaire. 

A KnowESG, nous faisons en sorte de souligner de par nos écrits sur l’environnement, la finance soutenable, les investisseurs, etc. la diversité des moyens d’actions qui nous sont offerts et les différentes industries à travers lesquelles il est possible d’agir. Parce qu’il est possible d’intervenir en innovant, en revoyant ses processus de production, en investissant et bien d’autres façons, nous souhaitons promouvoir espoir et optimisme en travaillant pour un monde meilleur.

Share:
esg
esg
esg
esg